LA MAISON MÈRE DES TROUPES DE MARINE

 

Les Troupes de marine, à l’instar des autres composantes de l’armée de Terre, disposent d’une maison mère où sont entreprises les actions propres à leur culture d’arme. Elle représente la particularité d'être articulé entre Paris et Fréjus.
Le général commandant l’EMSOME, père de l’Arme, dépositaire et gardien des traditions, exerce les prérogatives auparavant dévolues aux inspecteurs des Troupes de marine en matière de culture d’arme.

À ce titre, son action est guidée par trois objectifs permanents :

  • favoriser la cohésion et l’identité de l’arme ;
  • entretenir et développer la connaissance des traditions ;
  • maintenir des liens culturels et la fraternité d’armes avec l’étranger.

Père de l’Arme, le général exerce en premier lieu une fonction d’écoute (visite dans les corps, réunions à l’EMSOME) et veille à la cohésion de l’arme (entraide, moral, relations avec les amicales).

Gardien des traditions, il s’appuie sur le musée des Troupes de marine de Fréjus pour entretenir un dialogue avec les corps en matière de traditions, et mettre en œuvre les grandes orientations de ce domaine.

Dans ces deux fonctions, le général commandant l'EMSOME entretient naturellement des liens étroits et constants avec les associations et amicales dont la collaboration et le dynamisme contribuent pleinement au rayonnement des traditions de l'arme.

Outre la publication de la revue Ancre d’Or-Bazeilles, elle est particulièrement chargée d’animer la chaîne traditions de l’Arme, de mettre en œuvre la politique patrimoniale et éducative (musée et CHETOM) et d’organiser les cérémonies de Bazeilles.


En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.