LE CALOT

 

kpi calot

Les calots apparaissent très tôt dans les vieilles Troupes de marine puisqu’ils figurent sur les gravures du XVIIIe siècle. Au milieu du XIXe siècle, ils sont semblables aux modèles de l’armée de Terre (modèle 1860 supprimé en 1868). En 1897, l’armée de Terre adopte un calot dit "de forme serbe" puisqu’il copie le modèle de l’armée serbe. En 1899, les Troupes de marine adoptent à leur tour ce modèle moderne.
Pour se distinguer des autres armes, les coloniaux prirent l’habitude de rentrer les pointes du calot. C’est ainsi que le calot "pipoté" du caporal-chef Pécro, taillé au Caire en 1940, reçut à Nice le 9 avril 1945 la croix de la Libération décernée par le général de Gaulle au bataillon d’infanterie de marine du Pacifique.

Les calots des Troupes de marine sont coupés dans un drap bleu marine (bleu horizon en 1914-1918 puis kaki avant 1939) bordés de rouge et ornés d’une ancre de marine, le plus souvent en métal (rouge pour les troupes avant la Deuxième Guerre mondiale, dorée par la suite).

Le calot est porté jusqu’en 1961. Il est alors remplacé par le béret. Depuis lors, il n’est autorisé que pour les manifestations internes au corps, hors service. Il est porté sans signe autre que l’ancre d’or et l’insigne de grade.


En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.