Organisme historiquement dédié à la formation à l'interculturalité de l'armée de Terre et maison mère des Troupes de marine, l'EMSOME est implanté à l'École militaire à Paris et à Fréjus (musée des Troupes de marine). 

Depuis le 1er juillet 2016, l'École militaire de spécialisation de l'outre-mer et de l'étranger s'est transformée en État-major spécialisé pour l'outre-mer et l'étranger. Si conduire la mise en œuvre de la politique Terre de l'outre-mer et de l'étranger fixé par le chef d’état-major de l’armée de Terre est une nouvelle attribution pour l'EMSOME, ses missions historiques de formation et d'expertise du milieu perdurent. 

Dans le cadre du modèle Au contact voulu par le CEMAT pour permettre à l'armée de Terre d'être en situation de répondre aux enjeux actuels et à venir, l'outre-mer et l'étranger constitue un espace indispensable pour l'exercice de la souveraineté française sur ses territoires, la défense des intérêts, des ressortissants et du rayonnement de la France. L'outre-mer et l'étranger constitue également un espace complémentaire de préparation opérationnelle, indispensable en vue d'optimiser les capacités globales de préparation opérationnelle interarmes de l'armée de Terre.

L'EMSOME, commandé par le général Frédéric GARNIER, s'est transformé en conservant son acronyme, son drapeau et son insigne. Depuis le 1er juillet 2016, l'école est devenue un état-major tête de chaîne organique pour l’outre-mer (OME), sous la tutelle du commandement des forces terrestres. L'état-major a la responsabilité organique des onze formations terrestres stationnées OME (9e RIMa, 33e RIMa, 43e BIMa, 6e BIMa, 5e RIAOM, 2e RPIMa, RIMAP-NC, RIMAP-P et 3e REI, DLEM, 5e RC) et garantit leur performance en lien de coordination avec les commandants interarmées et les commandements et directions de l'armée de Terre. La satisfaction des besoins des unités est également du ressort de l'EMSOME. Interface entre les régiments, le commandement des forces terrestres (CFT) et l’état-major de l’armée de Terre, le champ d'action de ce nouvel état-major couvre les domaines des RH et de la chancellerie, de la logistique, de l'entraînement spécialisé. L'EMSOME contribue par ailleurs à la définition de la politique des FT OME.

 Sa mission de formation d'adaptation sur l'outre-mer et l'étranger au profit des militaires destinés à y servir, soit dans le cadre d'une affectation, soit dans celui d'une mission de courte durée ou d'une opération extérieure, s'inscrit dans la continuité. En 2016, quelque 12 000 stagiaires ont été formés. L'état-major spécialisé pour l'outre-mer et l'étranger conserve également son volet de pilotage des domaines OME et amphibie au sein de l'armée de Terre.

En 2018, un commandement Terre du partenariat militaire opérationnel de l’armée de Terre (COM PMO) verra le jour, pour lequel un échelon préfigurateur est inauguré en octobre 2017. Cette structure est adossée à l’EMSOME.

 

Rappel des grandes dates qui ont marqué la vie et l'histoire de l'EMSOME :

1901 : création du bureau technique des troupes coloniales à Paris ;

1945 : création de la section du bureau d'études et d'information des troupes coloniales à Paris ; 

1948 : création du centre militaire d'information et de spécialisation pour l'outre-mer à Paris ;

1965 : création du centre militaire d'information et de documentation pour l'outre-mer à Versailles ;

1999 : création du centre militaire d'information et de documentation pour l'outre-mer et à l'étranger à Versailles ;

2003 : création de l'école militaire de spécialisation de l'outre-mer et l'étranger à Rueil-Malmaison ;

2004 : l'EMSOME reçoit son drapeau le 20 février.

2016 : transformation de l'EMSOME en état-major, état-major spécialisé pour l'outre-mer et l'étranger ;

2018 : déménagement à l'École militaire à Paris.

 

 

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.