CENTRE TERRE

POUR LE PARTENARIAT MILITAIRE OPÉRATIONNEL

 

Le Centre terre pour le partenariat militaire opérationnel (CPMO) est un outil de cohérence, d’anticipation et de préparation de l’armée de Terre pour toutes les missions de partenariat militaire opérationnel (PMO).

Par ses actions de PMO, l’armée de Terre contribue à la montée en puissance des capacités des pays partenaires par le conseil, la formation, l’entraînement et l’accompagnement au combat.

Les actions de PMO conduites par notre dispositif outre-mer et à l’étranger, ou par les régiments de métropole (en opérations extérieures, OPEX ou hors OPEX) contribuent également, pour les unités françaises, à l’apprentissage de l’interculturalité et à une meilleure connaissance du milieu, voire de nouveaux savoir-faire. Elles assurent en même temps une meilleure connaissance de nos partenaires, et facilitent l’interopérabilité avec eux.

 

 

L’armée de Terre concourt massivement aux actions de PMO, sous l’égide de l’état-major des Armées ou du Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères, contribuant au contrat opérationnel des Armées et au rayonnement de la France (1 500 actions par an dans une soixantaine de pays).

Par ses actions de PMO, l’armée de Terre s’inscrit dans quatre des cinq fonctions stratégiques :

  • la PRÉVENTION des conflits en renforçant les capacités des pays amis par le conseil, la formation, l’entraînement et l’accompagnement au combat ;
  • l’INTERVENTION par l’accompagnement au combat de nos partenaires en opération ;
  • la CONNAISSANCE et l’ANTICIPATION par une meilleure compréhension des nombreux pays partenaires et des différents milieux ;
  • la PROTECTION de nos intérêts et de nos ressortissants à l’étranger grâce à la présence permanente ou ponctuelle de nos unités partout autour du globe.

Le PMO est un outil de coopération, de compréhension, d’influence et de masse. Il répond ainsi à quatre facteurs de supériorité opérationnelle et contribue aux engagements de haute intensité par :

- une meilleure connaissance de l’environnement opérationnel apportée par les échanges avec des acteurs au plus près des zones de combat ;

- une plus grande légitimité de nos engagements qui agit favorablement dans le champ des perceptions ;

- une opportunité d’action en anticipation des crises qui participe à leur prévention et renforce notre liberté d’action ;

- sa capacité à générer une masse de combat locale permettant l’accroissement du volume de forces.

 

 

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.